En raison du passage en vigilance météo orange canicule, les horaires d’accueil de la maire d'Auxerre et de la Communauté de l’Auxerrois vont être adaptés. Dès demain, mardi 25 juin, l’accueil se fera de 7 heures à 14 h 30. Ces mesures pourraient durer jusqu’à la fin de la semaine.

Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

Saint-Eusèbe
L'église Saint-Eusèbe fut édifiée, entre le XIIe et le XVIe siècle, sur les fondations d'un monastère créé au VIIe siècle pour accueillir les sépultures des évêques d'Auxerre. Elle fut dédiée à saint Eusèbe de Verceil, célèbre pour avoir combattu l'hérésie arienne.

A partie de 1100, Saint-Eusèbe, prieuré de chanoines réguliers de l'abbaye Saint-Laurent-de-Cosne, devint la paroisse de ce quartier en construction. Au XVIIIe siècle, la communauté, réduite à quelques moines, fut contrainte de vendre des terrains.

Pendant la Révolution, le prieuré disparut complètement et l'église fut transformée en prison jusqu'en 1798. Les trois années suivantes, elle fut le centre du culte décadaire d'Auxerre.

En 1801, le Concordat lui rendit son statut de paroisse catholique et, en 1905, elle devint, comme toutes les autres églises, la propriété de la ville.

La nef et ses bas-côtés présentent une construction composite de transition entre le roman et le gothique. De style Renaissance, le chœur et la chapelle axiale ont été reconstruits au XVIe siècle. Certaines des verrières issues de cette campagne sont encore en place, notamment celle retraçant l'histoire de Joseph. Des œuvres peintes du XVIIe siècle et les boiseries du chœur (XVIIIe siècle) complètent le décor.

Eglise Saint-Eusèbe